Aller au contenuNavigation transversale

Frise des Chevaux noirs

À l’avant de la Licorne, une frise de huit chevaux noirs se déploie sur une longueur de 9 m en direction du fond de la cavité. Ces chevaux, complets, partiels, voire limités à un seul segment anatomique, semblent se déplacer sur une même ligne de sol, matérialisée à la fois par le changement de teinte du support et par le retour de paroi créé par la banquette. La technique de réalisation est identique pour l'ensemble de la frise : soufflé et pochoir.
Le premier cheval devait être complet. Suite à une dégradation du support, une large écaille s’est détachée de la paroi emportant une partie de la peinture. Sur cette plaque de desquamation, déposée actuellement au pied du panneau, on retrouve les contours de la tête et de l’encolure. Autre cheval complet, le quatrième cheval, au centre de la frise, est représenté en extension, seuls les membres postérieurs reposant sur la ligne de sol imaginaire. Son encolure, massive, contraste avec sa tête, réduite. L’aspect pommelé de la robe est dû à la conservation différentielle des pigments, meilleure dans les concavités que sur les aspérités de la roche. Plusieurs chevaux sont incomplets, limités à l'avant-train (deuxième cheval), à la tête, l'encolure et l'amorce du dos (troisième cheval), discrète silhouette incluant la tête, l'encolure et l'amorce du dos (cinquième cheval). Les septième et huitième chevaux sont seulement esquissés.

Visuel :

Frise des Chevaux noirs
Légende du visuel : Frise des Chevaux noirs
Crédit photo : N. Aujoulat © MCC-CNP

Liens :

Retour à la grotte
Retour à la salle
Haut de page