Aller au contenuNavigation transversale

Vache rouge et veau

Dans les antérieurs et sous la ligne ventrale du quatrième taureau se trouvent deux silhouettes de bovinés, de couleur rouge tous deux tournés vers la sortie. Elles occupent tout l’espace compris entre la ligne ventrale du bos et la limite définie par la banquette. C’est une représentation de vache accompagnée de son veau. L’aplat de couleur rouge formant la silhouette est d’une uniformité rarement atteinte, impliquant un geste répété à partir d’un même point, avec des angles de projection complémentaires des matériaux colorant. Les contours ont été délimités au pochoir, seuls le couard, les cornes et la ligne de dos furent tracés au pinceau. À l’arrière de la vache se profile l’esquisse d’un veau. Les extrémités des antérieurs et de la tête sont absentes, cette dernière étant masquée par la croupe de la vache. Le fait d'avoir utilisé un même pigment pour peindre les deux figures, veau et vache, sans aucune transition picturale entre ces deux animaux, montre qu'il y a eu intentionnellement fusion des deux silhouettes, traduisant l'appartenance du veau à sa mère. Ce binôme procède du même geste, l'image du jeune bos n'étant que le prolongement graphique de celle de la mère.

Visuel :

Vache rouge et veau
Légende du visuel : Vache rouge et veau
Crédit photo : N. Aujoulat © MCC-CNP

Liens :

Retour à la grotte
Haut de page