Aller au contenuNavigation transversale

Troisième Cheval chinois

L'évocation de l'art pariétal implique très souvent la citation de cette figure : le troisième Cheval chinois. Il rend compte de la maîtrise totale de cette forme d'expression graphique qu'est la peinture. Il se singularise par une restitution plus naturaliste des formes. La particularité de l’œuvre vient, entre autres, d'une plus grande observation du pelage, dont la traduction montre un développement important, aussi bien dans la forme que dans les teintes. À noter : les superpositions des aplats, créés à partir de teintes opposées, le noir et le jaune, mélange conférant aux régions choisies un modelé reproduisant au plus près les variations chromatiques de la robe. Le fonds schématique se limite à deux figures linéaires de couleur noire.

Visuel :

Troisième Cheval chinois
Légende du visuel : Troisième Cheval chinois
Crédit photo : N. Aujoulat © MCC-CNP

Liens :

Retour à la grotte
Haut de page