Aller au contenuNavigation transversale

Protomés de taureaux

La très imposante représentation d’aurochs possède la particularité de masquer plusieurs figures de bovinés. Quatre protomés de bos, alignés se répartissent sur le registre supérieur. Cette composition en frise se déploie sur une longueur de 1,80 m, de la tête du Grand Taureau noir à l’amorce de sa croupe. De couleur jaune, ces dessins ne sont pas de prime lecture évidente, car seules les encornures dépassent de la masse noire, alors que les têtes sont noyées dans la robe très dense de l’animal.
La première figure de boviné, localisée à l’extrémité gauche de cette composition, ne s’identifie que par la présence des cornes, placées en alternance par rapport à celles du Grand Taureau.
La deuxième tête de boviné est de même facture que la précédente, cependant, d’autres détails apparaissent, notamment l’œil, seulement esquissé.
La troisième tête d’aurochs est la plus complète de cette composition. On remarque non seulement la présence de l’amorce de ligne de cou, mais aussi celle du mufle et de la mandibule. Sur la joue, plusieurs ponctuations jaunes apparaissent. La traduction du pelage reste similaire à celle des grands taureaux de la Rotonde.
On retrouve une conformation identique de l’encornure pour la quatrième et dernière tête de cette frise, en étant toutefois beaucoup plus engagée dans la masse noire du taureau. Le nombre de ponctuations dessinées sur la joue est plus limité.

Visuel :

Protomés de taureaux
Légende du visuel : Protomés de taureaux
Crédit photo : N. Aujoulat © MCC-CNP

Liens :

Retour à la grotte
Haut de page