Aller au contenuNavigation transversale

Les deux Vaches rouges

Au sein du large aplat noir dessinant les contours du Grand Taureau se dissimulent, en partie, deux silhouettes de vaches se suivant. Elles trouvent leur équivalence graphique sur les panneaux des vaches rouges à l'entrée du Diverticule axial, en particulier celle à la collerette. Leur réalisation est antérieure à l’aurochs noir.
La première est intimement liée aux lignes inférieures du Grand Taureau. Les difficultés de lecture viennent du fait qu’aussi bien le taureau que la vache ont été peints en noir. Cependant, on remarque un large aplat rouge sur le flanc et la tête de l’animal.
La seconde vache n’est que partiellement reproduite, seul l’avant-train figure. Un examen plus précis des impacts de couleur montre que cette incomplétude est étroitement liée à l’absence de plate-forme naturelle qui souligne une partie du panneau, mais qui s’interrompt à hauteur de cette représentation. À partir de telles observations, on se doit de relativiser la notion d’échafaudages qui, pour certains, auraient été utilisés dans ce contexte.

Visuel :

Les deux Vaches rouges
Légende du visuel : Les deux Vaches rouges
Crédit photo : N. Aujoulat © MCC-CNP

Liens :

Retour à la grotte
Haut de page