Aller au contenuNavigation transversale

Les chevaux superposés

Les deux premières figures de ce locus sont des chevaux superposées et orientées vers le fond de la galerie.
Le cheval du bas est très détaillé : encolure, bout de nez, orifice nasal, lèvre inférieure et oreilles. Les conventions graphiques utilisées pour la queue, comparables au Cheval rouge et noir du panneau du Grand taureau, suggèrent un même auteur. Une forme triangulaire et une ligne de ponctuations, rouges toutes deux, recoupent le cheval.
Le cheval du haut est limité à l’avant-train et au dos. La tête est réduite aux oreilles et à un chanfrein très marqué, aussi inhabituel que les membres antérieurs, grêles et ramassés. Autre particularité, cette figure est trichrome, jaune en partie basse, rouge violacé sur l’encolure et le dos, une ligne noire surmontant l’ensemble.
Tous deux ont été réalisés par pulvérisation, en commençant par le jaune. Le pochoir a délimité les pattes, le poitrail et une partie du dos. Le pinceau a été utilisé pour la queue et le bout de nez du cheval jaune et les oreilles du cheval polychrome.

Visuel :

Les chevaux superposés
Légende du visuel : Les chevaux superposés
Crédit photo : N. Aujoulat © MCC-CNP

Liens :

Retour à la grotte
Haut de page