Aller au contenuNavigation transversale

La construction des figures

Les premiers éléments anatomiques reproduits dans la construction d’une représentation d’équidé sont la crinière et, éventuellement, les ponctuations d’encolure au moyen d'un premier aplat de couleur noire. La deuxième phase consiste à peindre le pelage du corps et de l’encolure. Dans une troisième étape, l’artiste procède à une structuration des aplats de couleurs, par un tracé des lignes de dos, de croupe et de ventre, membres antéro-postérieurs, contours de la tête et de la queue. Cette séquence est identique pour toutes les représentations de chevaux analysées. On remarque, toutefois, des différences dans l'aspect des traits de structure, variations liées au grain de la paroi. En présence de macro-reliefs trop importants le pinceau cède la place à la méthode par pulvérisation. Le cheval jaune du Locus possède une ligne de dos obtenue par pochoir ainsi que les lignes des quatre membres. En revanche, le pinceau reste l’outil utilisé pour les traits courts, comme ceux des naseaux et de l’attache de la queue.

Dans le secteur gravé et peint de la Nef, on retrouve la plupart du temps la même succession de gestes, à cette différence près que les lignes périphériques sont tracées par gravure et non plus par apport de matière colorante. Une autre différence d’exécution est à souligner. Des lignes gravées très fines apparaissent antérieurement à la phase de peinture du flanc et de l’encolure. Hormis cet épisode liminaire, la suite des opérations reste la même.

Ces modalités de construction des figures peuvent varier en fonction des dimensions du sujet et du grain de la paroi. Le panneau de la Vache tombant se singularise par la présence de nombreux sujets aux dimensions modestes, surtout ceux appartenant à la Frise des Petits chevaux. La surface sur laquelle ils ont été peints présente un grain relativement important, de l’ordre de 8 à 15 mm de diamètre. Ces deux particularités, l’une dimensionnelle, l’autre liée à la texture, entraînèrent l'emploi d’une seule technique. Trois d’entre eux, réalisés par pulvérisation de pigment, ne possèdent ni ligne structurante ni tracé de détail.

Visuel :

Animation présentant le protocole de construction des figures. Pour lancer l'animation, cliquez sur l'image. © MCC - CNP
Légende du visuel : Animation présentant le protocole de construction des figures. Pour lancer l'animation, cliquez sur l'image. © MCC - CNP
Haut de page