Aller au contenuNavigation transversale

Ressources

Maurice Thaon

Lorsque la grotte de Lascaux est découverte, Maurice Thaon, récemment démobilisé, réside depuis quelques mois en Périgord. Le 19 septembre, il réalise quelques croquis des figures de la grotte et se rend à Brive pour les communiquer à l’abbé Breuil qu’il connaît depuis son enfance. Celui-ci fonde de grands espoirs sur ce jeune homme, sans diplômes universitaires, mais doué d’habileté, d’enthousiasme, et féru de spéléologie et d’alpinisme. Le considérant comme un de ses « successeurs », il le charge de faire le relevé des peintures de la grotte. Maurice Thaon y travaille jusqu’en 1946, réalisant de nombreux calques, une trentaine de relevés en couleur de grand format et une couverture photographique partielle. Plusieurs de ses clichés sont publiés en 1949 dans l’ouvrage d’Alan Houghton Brodrick, Lascaux : a commentary. L’année précédente, l’abbé Breuil avait toutefois désavoué le travail de Thaon dans l’introduction du Lascaux « chapelle Sixtine » de la préhistoire de Fernand Windels. SAINT-MATHURIN (Suzanne de), BERGER (Marie-Thérèse). – L’abbé Breuil et Maurice Thaon à Lascaux, Antiquités nationales, t. 18-19 (1986-1987), p. 123-132. Notice biographique sur le site internet de la médiathèque du patrimoine
Haut de page